line decor
line decor
theatre
THEATRE DU CARRE ROND
23 rue des trois rois 13006 marseille
Direction: Michel ADJRIOU / Dominique LAMOUR
Métro:ND du Mont Cours Julien
Parking: Cours Julien/La Plaine
Bar Salle Climatisée
Tel 06.11.29.25.05
 plan

 
twitter: @lecarrerond


theatre

Dominique Lamour Metteur en scène. Co-fondateur de la Compagnie et du Théâtre du Carré rond de Marseille, il crée ce lieu en 2008 avec Michel Adjriou proposant une mise en scène atypique de la Cantatrice Chauve d'Eugène Ionesco qui a déjà accueilli plusieurs milliers de spectateurs.. Il met en scène ensuite plusieurs pièces : Le Projet Laramie de Moisés Kaufman d'après un fait divers authentique sur le meurtre sauvage d'un jeune étudiant gay américain, puis se replonge dans l'univers de Ionesco pour monter Rhinocéros et réalise Manhattan Medea de Dea Loher, pièce contemporaine inspirée du mythe de Médée et Jason transposé dans le New-York d'aujourd'hui. Il propose en Janvier 2014 Huis Clos de Jean-Paul Sartre puis met en scène une adaptation de La Métamorphose de Franz Kafka. Il présente en juin 2016 Roberto Zucco de Bernard-Marie Koltès, l'histoire du tueur en série italien Roberto Succo puis entreprend les mises en scène Des bons bougeois de René de Obaldia et de Oh les beaux jours de Samuel Beckett. Il reprend également régulièrement depuis onze ans le répertoire de Georges Brassens accompagné par Nicolas Mattéï (guitare solo) Sylvain Congès (guitare rythmique) et Jean-Christophe Gautier (contrebasse).


 

La Cie du Carré Rond présente
RHINOCEROS
Eugène Ionesco
Texte Intégral

Mise en Scène: Dominique Lamour
Décors : Michel Adjriou
Distribution : Michel Adjriou, Bérengère Bonot, Anthony Degois, Jean-Paul Gabert, Mikaël Granier, Sophie Lançon, StéphanenRobert, Jérôme Savajols, Benoit Vincens
Tarif: 16 euros / 12 euros (étudiants - demandeurs d'emplois - RMI)
à 20h30
Ven 17/11
Réservation   Sam 18/11 Réservation
Jeu 23/11 Réservation
  Ven 24/11 Réservation
Sam 25/11 Réservation
  Jeu 24/05 Réservation
Ven 25/05 Réservation
  Sam 26/05 Réservation
Jeu 31/05 Réservation
  Ven 01/06
Réservation


 

      L'autre coup de génie d’Eugène... Dans cette pièce, Ionesco parvient par son art du dérèglement du langage à traiter avec humour du danger du totalitarisme, de l’influence de la masse sur l’individu, de la difficulté à penser seul et différemment des autres.
       Une maladie effraie les habitants d'une ville et les transforme bientôt tous en rhinocéros.
       Comment l’arrivée d’un rhinocéros sur la place d’une petite ville de province va mener à l’abandon de la personnalité, au fanatisme, à la fascination que peut exercer un comportement de groupe, une idéologie ?
       Comment oser ne pas penser comme tout le monde quand on vit dans une démocratie où la majorité l’emporte et a donc forcément raison ?
       Comment avoir le courage, au risque de perdre ses amis, son conjoint, son travail, d'affirmer que l'on n'est pas d'accord avec la majorité, que la majorité a tort ?
       Une fois encore, dans un réalisme intemporel, Ionesco nous renvoie au comportement de l’homme face à l’autre et à lui-même.

    Dominique Lamour.

 

Presse – Marseille Premium : Grâce à une mise en scène sobre mais efficace, Dominique Lamour nous dévoile cette satire sur les comportements humains et leurs faiblesses face à la montée d’une idéologie. A ne pas manquer !
Pierrick Butty.

«Tous les chats sont mortels. Socrate est mortel. Donc Socrate est un chat...»
«C'est vrai. j'ai un chat qui s'appelle Socrate.»

«J'étais à côté de mon ami Jean, il y avait d'autres gens...»
«Vous bafouillez, ma parole.»


«La nature a ses lois. La morale est antinaturelle...»

«Il reste l'hypothèse de l'épidémie. C'est comme la grippe. Ca s'est déjà vu des épidémies...»
«Je me demande si je suis bien immunisé... Est-ce que ça tousse un rhinocéros ?.»

«Un logicien que j'ai connu et qui m'a expliqué que les rhinocéros asiatiques étaient africains, et que les rhinocéros africains étaient asiatiques....»

«Je n'ai pas très faim, ou plutôt , je n'aime pas tellement les conserves. j'ai envie de manger sur l'herbe...»

«Oh, comme je voudrais être comme eux. Je n'ai pas de corne, hélas. Que c'est laid un front plat......»

L'avis des spectateurs :


-Superbe!!!
Acteur et mise en scène incroyable. Superbe pièce. A ne pas
manquer.

_____________________________________________

Plutôt réussi vu la complexité de la pièce car le réalisme des différents tableaux est bien composé. Le jeu des comédiens est dans le bon équilibre et le parti pris du final surprenant mais émouvant. A voir.

________________________________________________

Excellent spectacle - cette pièce de Ionesco vaut vraiment le détour, et l'endroit est vraiment chaleureux - bonne continuation !

________________________________________________

C'est une vraie performance que d'avoir réussir à monter cette pièce dans cette petite salle - les comédiens sont touchants et la mise en scène d'une grande finesse.

________________________________________________